Service de Cardiologie de Besançon - Pôle cœur-poumons Service de Cardiologie de Besançon - Pôle cœur-poumons Service de Cardiologie de Besançon - Pôle cœur-poumons Service de Cardiologie de Besançon - Pôle cœur-poumons   Service de Cardiologie de Besançon - Pôle cœur-poumons
CENTRE UNIVERSITAIRE HOSPITALIER DE BESANCON
 [INSCRIPTION] • email: mdp: rester
connecté:
General Info in English
Besançon
C.H.U.
Pôle cœur-poumons
Service de cardiologie
Contact
Accès Grand Public
Prévention du risque cardio-vasculaire
Examens réalisés au pôle cœur-poumons
Annuaire des associations de malades
Accès Professionnels
Publications du service
Référentiel
Liens
SIM 10
Recommandations
Annuaire des Médecins
Forum Medical
Accès Étudiants
Table des matières
Base multimédia
SIM 10
Publications du service
 
ACCES GRAND PUBLIC: PREVENTION DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE
  • Calculer votre risque cardio-vasculaire potentiel
  • Questions & Réponses
  • Alimentation équilibrée: Coeur protégé
  • Hypertension: Comment l'éviter, comment vivre avec?
  • Sédentarité : "MUSCLEZ" votre coeur
  • Tabac! Que se passe-t-il quand vous fumez?
  • sédentarité : “MUSCLEZ” votre coeur
    La Sédentarité Haut de la page

  • Sédentaire sans le vouloir


  • La sédentarité, dans un pays à fort développement technologique comme le nôtre, se caractérise par la réduction progressive de l'effort physique dans la plupart de nos actes quotidiens : activités professionnelles ou domestiques, déplacements, loisirs, etc. En résumé, on marche de moins en moins, on fait de moins en moins d'effort physique.

  • Sédentaire sans le savoir


  • C'est l'absence d'activité physique régulière qui caractérise la sédentarité. Un travailleur du secteur tertiaire qui gare sa voiture à proximité de son bureau et dont les loisirs ne comportent que les activités paisibles de jardinage, de bricolage ou de pêche est un sédentaire même s'il fait 8 ou 15 jours de ski par an ou 3 à 4 semaines de randonnée l'été.

  • Un vrai danger pour votre cœur


  • La sédentarité affaiblit votre cœur. Voici pourquoi:
    • sans entraînement, le muscle cardiaque perd de sa puissance de contraction,
    • il reçoit et renvoie moins de sang dans le corps,
    • il fournit moins d'oxygène aux muscles et aux organes,
    • il récupère moins vite en cas de crise cardiaque.
    La sédentarité est encore plus dangereuse pour le cœur lorsqu'elle est associée à d'autres facteurs de risque:
    • excès alimentaires,
    • obésité,
    • hypertension,
    • tabagisme.
    Un vrai bienfait: l'exercise physique Haut de la page

  • Amélioration de la circulation sanguine


  • L'exercice physique régulier dilaterait les artères, notamment les artères coronaires, nourricières du cœur et permet une meilleure irrigation. Il les protège contre les obstructions (thromboses) dues aux graisses et aux sucres en excès dans le sang.

  • Cœur plus puissant


  • Un cœur d'autant plus musclé qu'il travaille régulièrement à un rythme soutenu, se contracte plus puissamment ; ses cavités se remplissent bien ; le sang est mieux éjecté. L'exercice physique donne au cœur une réserve de puissance.
    Le cœur fonctionne mieux dès que l'on s'en sert.
    Sang riche en oxygène pour les muscles et les organes Les muscles travaillent plus longtemps sans défaillance.

  • Economie d'énergie


  • Un cœur sportif n'a plus besoin de se contracter aussi souvent qu'un cœur non entraîné. Et pourtant il envoie plus de sang à l'organisme. C'est un cœur plus tonique.

  • Meilleure résistance au stress


  • Chez les sportifs, le cœur entraîné "encaisse" mieux les effets accélérateurs du stress.
    Le sport contribue à diminuer les effets du stress.
     
    Le sport, meilleur allié de votre cœur: les sports les mieux adaptés Haut de la page

  • La marche


  • Une activité naturelle bien tolérée, même pour les cardiaques. Elle permet une adaptation très progressive du cœur et de la respiration à l'effort. Une demi-heure de marche à l'allure de 7 à 8 km/h en terrain plat, 3 fois par semaine, permet d'améliorer les performances de la pompe cardiaque de 12%.

  • La bicyclette


  • Quand elle est pratiquée à allure modérée et régulièrement. Un départ lent permet une adaptation cardiaque progressive.

  • La natation


  • Un sport privilégié pour tous. Favorise le développement de la cage thoracique et de la capacité respiratoire. Développe des muscles qui, habituellement, ne travaillent pas.

  • La course à pied


  • Le sportif amateur doit la pratiquer à son rythme, à son souffle, selon les capacités musculaires de son âge, sans essoufflement ni crampe.

  • Et. la gymnastique?


  • Indispensable pour "l'entretien de la musculation et de la respiration chez les non-sportifs". A pratiquer en séances de 20 à 30 minutes, sans brusquer ni surmener le cœur, les muscles et les articulations, en séries de 10 à 20 mouvements intéressant les différents muscles : cou, dos, thorax, bras, bassin, abdominaux, jambes,. et surtout mouvements respiratoires.

    Dans tous les cas, demandez l'avis de votre médecin.
     
    Sport sans risque Haut de la page

  • Quelques conseils


  • Connaissez votre fréquence cardiaque limite. Ne la dépassez pas.

    Votre fréquence maximale théorique (FMT) = 220 - votre âge

    Par exemple, si vous avez 40 ans, FMT = 220 - 40 = 180 battements par minute.

    La prudence recommande toutefois de na pas dépasser 80% de sa fréquence maximale théorique.
    • Contrôlez-la souvent en prenant votre pouls : nombre de pulsations pendant 15 secondes x 4.
    • Accordez-vous des temps de repos au cours desquels votre fréquence cardiaque doit diminuer de 30 battements en 3 minutes, au moins.
    • Respirez à fond.
    • Entraînez-vous régulièrement, de préférence 1/2h à 1 h trois fois par semaine.
    A partir de 40 ans, il est conseillé de consulter un médecin pour:
    • un bilan de reprise,
    • une surveillance annuelle,
    • la validation d'une licence sportive si vous faites partie d'un club sportif.
    La lutte contre la sédentarité n'est pas synonyme de compétition sportive : ne cherchez pas à battre des records.

    Pour les femmes aussi Haut de la page

  • Vous courez les mêmes risques cardio-vasculaires que les hommes


  • Aujourd'hui, votre mode de vie (activités familiales + activités professionnelles) vous expose davantage à ces risques jusque-là plus fréquents chez les hommes.

  • …surtout si vous fumez


  • Attention: l'association pilule + tabac multiplie les risques cardio-vasculaires.

  • Une activité physique régulière va vous aider
    • à combattre le tabagisme: une pratique plus régulière des exercices physiques vous incitera progressivement à perdre l'habitude du tabac
    • à atténuer l'essoufflement: s'il n'est pas dû à une maladie, celui-ci n'est pas une contre-indication à une activité physique et sportive. Un entraînement bien dosé contribue à le vaincre
    • à vivre sainement: en favorisant un meilleur équilibre alimentaire et psychologique. C'est aussi une source d'enrichissement comme la musique, la littérature.
    Activités recommandées pour les femmes:

    Vélo, marche à pied, gymnastique, jogging, danse, yoga, sports de randonnée à pratiquer de préférence en groupes, avec des amis.

    Prenez soin de votre cœur, emmenez-le faire du sport !
      Haut de la page
    COPYRIGHT © WWW.BESANCON-CARDIO.ORG 2005, 2006 - TOUS DROITS RÉSERVÉS. Réalisé par DynAgence.fr : création site internet à Besancon Création par DynAgence.fr, design de site internet à Besançon.