Potentiel d'action normal et sa période réfractaire relative.
Ce schéma représente un potentiel d'action normal et les réponses obtenues par des stimuli appliqués à différents stades de la repolarisation. L'amplitude et la vitesse d'ascension des réponses obtenues sont directement corrélées aux stimuli de potentiel de membrane appliqués précocement pendant la repolarisation. Comme a et b élèvent faiblement le niveau de potentiel de membrane, ils sont trop faibles pour entraîner des réponses locales ou propagées. Le potentiel d'action propagé le plus précoce est la réponse c, qui définit la fin de la période réfractaire efficace (PRE). Cependant, la réponse c se propage lentement en raison de sa faible amplitude et sa faible vélocité de pente. La réponse d est obtenue pendant la période d'excitabilité supernormale (PSN), et sa vitesse d'ascension et son amplitude sont plus élevées que celles de c parce qu'elle survient sur un potentiel de membrane plus élevé. Cependant, elle se propage quand même plus lentement que la réponse normale e, qui survient après repolarisation complète et possède donc une vitesse de dépolarisation et une amplitude normales. La réponse e se propage rapidement.